La taille de formation

 

 

Ce dossier concerne la taille de formation prodiguée aux fruitiers élevés sur tige et essentiellement pour les demi-tiges et les hautes-tiges.

Nous traiterons  deux types de construction:

- le gobelet,

- l'axe.

 

Mais avant cela des règles de base, dictées par les lois d'accroissement.

Ces lois sont constantes et générales!

 

 

LES LOIS D'ACCROISSEMENT

 

1- La sève se porte toujours vers les parties les mieux aérées et les plus éclairées de l'arbre.

Un aménagement cultural (mise en place des branches charpentières et des branches sous-charpentières), n'est donc rationnel que s'il réalise pour toutes les branches d'un même sujet, un éclaircissement et une aération sensiblement identique. Cette égalité n'est pas toujours commode à réaliser dans la pratique.Il est vital, lors de l'implantation de fruitiers, de bien respecter les distances de plantation.

 

Fruitier avant la taille et la sélection des branches charpentières

 

 

Le même fruitier après la taille et la sélection des branches charpentières

 

 

2- Tant qu'un arbre n'a pas épuisé toute sa force de croissance, c'est à dire que sa charpente n'a pas pris un développement en rapport avec sa vigueur, la sève tend toujours à se porter au sommet des branches et toute extrémité dressée vers le haut, naturelle ou artificielle, est un point où la végétation est la plus active.

Un fruitier quelconque cherche toujours à atteindre la forme et la hauteur de son type naturel.

 

3- Les différentes parties d'un sujet sont solidaires les uns des autres dans leur développement.

On ne peut modifier grandement la vigueur d'un arbre fruitier. La suppression d'un certain nombres d'yeux par des tailles courtes, facilite le développement de ceux qui restent. Les restrictions d'accroissement appliquées en un point agissent par réaction là ou l'on n'est pas intervenu (formation de rameaux gourmands).

 

4- Le développement des organes végétatifs et des organes de fructification s'opposent dans leurs conséquences.

L'évolution naturelle non entravée des premiers renforce le végétal, une fructification précose et abondante l'affaiblit.

Au cours de l'établissement des branches charpentières, la fructification est une charge accessoire qu'il convient de subordonner aux besoins de formation.

Dans l'exploitation des charpentières adultes, au contraire, la recherche due fructification abondante est le but essentiel et le développement du bois doit simplement servir à l'assurer.

 

Dans la pratique courante, il est toujours préférable de raisonner chacun des problèmes qui se présente dans leur cadre particulier, d'après les données générales qui viennent d'être décrites, plutôt que de répéter sans discernement ce que l'on a pu voir faire sur d'autres arbres, à une époque ou en d'autres lieux.

 

Cliquez sur l'image pour visionner le document Power-Point

 

Rechercher dans le site

Contact

Pierrevelcin Mario Ecole d'Horticulture et de Paysage de Roville-aux-Chênes
CFP 'Moulin de Girondel' 88700 Saint-Maurice sur Mortagne
03 29 65 11 04