LES OBJECTIFS D'UN VERGER CONSERVATOIRE

 

L'implantation des vergers conservatoires dans les Vosges s'appuie sur le cahier des charges "Constitution de Vergers Conservatoires dans le département des Vosges", adopté par l'assemblée départementale du 19 février 2001. Elle fait suite aux études de faisabilité.

Le cahier des charges a été élaboré à partir des recommandations contenues dans le "Cahier des charges pour la constitution des vergers et de la conservation des variétés locales ou anciennes d'espèces fruitières", publié par l'Association Française pour la Conservation des Espèces Végétales (AFCEV).

 

PRINCIPES RECOMMANDÉS PAR L'AVCEV

 

Un centre de ressources.

Un verger conservatoire est un centre de ressources génétiques fruitières constitué pour répondre à des objectifs définis et bien cernés et ayant mis à disposition de la réalisation de ces projets des moyens appropriés.

 

Un lieu de conservation et de références.

Un conservatoire doit être conçu pour être à la fois un lieu de conservation et de référence et non seulement le musée d'un patrimoine moribond. De ce fait toutes les entrées (matériels préalablement choisis que sont les variétés et les clones), devront faire l'objet d'observations pomologiques dans un milieu homogène en présence de témoins.

Un conservatoire regroupe plusieurs collections. Chaque collection comprend un nombre plus ou moins important d'individus de chaque variété au sein de chaque espèce. Ce nombre doit rester le plus possible constant pour l'ensemble des variétés. Le nombre d'arbres de chaque clone peut varier de 2 à 5 selon les disponibilités du terrain.

 

Une aire géographique donnée.

La création d'un conservatoire doit répondre à des objectifs clairs qui précisent les limites biologiques, thématiques ou géographiques du champs d'action ou d'intervention du conservatoire. Un des objectifs du conservatoire pourra être de retrouver et de conserver les variétés cultivées anciennement dans un périmètre donné.

 

Il est particulièrement important, à la création d'une collection de ne pas se contenter de planter uniquement des arbres issus de pépiniéristes locaux, mais d'apporter une contribution originale supplémentaire et bien effective à la conservation, à la connaissance ou à l'amélioration des variétés fruitières par une prospection de terrain réalisée dans les vergers du terroir. De ce fait, la participation du conservatoire à des inventaires et des prospections de terrain, notamment chez de vieux agriculteurs paraissent tout à fait essentielles.

 

 

 Panneau d'informations du Verger Conservatoire de Roville-aux-Chênes

 

LEXIQUE TECHNIQUE

 

Anticipé: rameau se développant avant le temps normal, à la suite d'un pincement, ou d'une taille.

Dans le cadre de la formation des fruitiers tiges, les rameaux anticipés sont taillés courts et progressivement supprimés. Leur suppression est réelle au bout de la troisième année. Ils sont nécessaires à la formation du tronc et à son grossissement.

 

Biotope: milieu de vie où les conditions écologiques sont considérées comme homogènes et bien définies. Le biotope d'un organisme est le milieu caractérisé par des paramètres (température, flore ...) bien définis, auquel il est spécialement adapté, c'est donc un milieu où vit une espèce. Chaque biotope est également caractérisé, en principe, par la faune et la flore qui l'habitent.

 

Bittenfelder: porte-greffe franc de pommier. Le Bittenfelder donne des arbres vigoureux à très vigoureux. Il s'adapte bien aux sols médiocres. Sa période juvénile est longue, et sa mise à fruits est tardive.

 

Bouturage: la méthode traditionnelle de multiplication des groseilliers et des cassissiers est le bouturage ligneux, dit de bois sec. Cette technique permet, à partir de rameaux de l'année, de reproduire à l'identique des végétaux provenant d'un même pied mère. Elle se pratique durant le repos végétatif

 Boutures de cassissier 'Noir de Bourgogne'

 

 

Calibre 8/10: circonférence du tronc à un mètre du sol comprise entre 8 et 10 centimètres. Permet ainsi de déterminer la force du végétal.

 

Clone: ensemble des plantes multipliées par voies végétatives (ex: bouturage, greffage, division, marcottage…) à partir d'une même plante et possédant ainsi des caractéristiques génétiques semblables.

 

Coléoptère: ordre d'insectes dont les adultes possèdent deux paires d'ailes: une paire d'ailes dures et rigides (élytres) impropres au vol, transformées en un étui corné recouvrant une paire d'ailes membraneuses postérieures et l'abdomen.

Les larves possèdent en général trois paires de pattes ou sont parfois apodes.

Parmi les coléoptères parasites des fruitiers on trouve: les scolytes, les xylébores, les anthonomes, les capnodes, les buprestes…

Parmi les coléoptères auxiliaires on trouve la coccinelle.

 

Compostage: mélange fermenté de résidus organiques et de minéraux pour l'amendement des terres. Il y a formation d'humus.

 

Conteneur: récipient de culture permettant la culture hors sol. Les conteneurs sont souvent de gros pots en plastique noir.

 

Écidies: petites pustules verruqueuses brunâtres qui s'observent à la face inférieure des feuilles du poirier lors de l'attaque de la rouille grillagée.

 

Écidiospores: poussière brun foncé provenant des écidies contenant les spores de la rouille grillagée du poirier.

 

Écusson: fragment végétal utilisé lors de la greffe en écusson. Ce fragment est composé d'un bourgeon et d'un lambeau d'écorce en forme d'écusson.

 

Engrais vert: technique culturale qui consiste à cultiver des plantes sur un sol puis de les détruire et les enfouir sur place. Elle est pratiquée dans le but d'améliorer l'aptitude culturale du sol (propriété physique, chimique et biologique). On utilise les plantes fourragères Légumineuses (Fabaceés), comme le trèfle,la luzerne , ou non légumineuse comme la moutarde, la phacélie ou la vesce (commune dans les champs sans culture). Les légumineuses sont utilisées pour leur faculté à fixer l'azote de l'air et pour la masse de leur feuillage. En fermentant rapidement, ces engrais améliorent de façon certaine la structure du sol, en apportant humus et azote.

 

Greffe à l'anglaise: la greffe à l'anglaise se fait au début du printemps, soit à l'extérieur en pépinière soit à l'intérieur dans un local modérément chauffé où les greffeurs sont assis. Dans ce cas on parle de greffe à l'anglaise sur table.

On pratique sur le porte-greffe et le rameau greffon une coupe en biseau le plus long possible. Porte-greffe et greffon sont assemblés puis ligaturés et englués avec du mastic à greffage.

 

Greffe en écusson: l'écussonnage s'opère de juillet à septembre en fonction des espèces fruitières, mais également des porte-greffes. Cette technique de greffage consiste à prélever un œil bien développé (écusson) et à l'introduire dans une entaille en T pratiquée sur le porte-greffe.

 

Haie bocagère: Les haies bocagères ou champêtres sont des associations végétales de plusieurs espèces bien adaptées au sol et au climat, en accord avec le paysage naturel. Plus une haie est riche en espèces, moins elle sera vulnérable aux attaques des maladies, plus elle sera homogène et offrira un équilibre riche pour les oiseaux, insectes ainsi qu’une variété de couleurs des fleurs ou des feuillages.

 

Hétéroptère: ordre d'insectes dont les adultes possèdent deux paires d'ailes dont les antérieures sont sclérifiées dans leur moitié basale.

L'appareil buccal est de type piqueur suceur.

Les larves ont la silhouette des adultes..

Parmi les hétéroptères parasites des fruitiers on trouve les punaises.

Parmi les hétéroptères auxiliaires on trouve les anthocorides et les mirides.

 

Jauge: lieu d'attente provisoire des végétaux après arrachage et avant leur vente ou leur plantation.

La jauge traditionnelle est faite de sable et est située au nord.

On met également en jauge les rameaux greffons récoltés pendant la période de repos végétatif qui seront greffés au printemps.

 Jauge de greffons et de boutures ligneuses

 

Kirchensaller: porte-greffe franc de poirier. Le Kirchensaller donne des arbres vigoureux à très vigoureux. Il est peu exigeant sur la nature du sol et est très résistant au froid.

 

Lépidoptère: ordre d'insectes dont les adultes, appelés papillons ont deux paires d'ailes recouvertes de fines écailles colorées.

L'appareil buccal de l'adulte est de type suceur de nectar.

Les larves, appelés chenilles possèdent un appareil buccal de type broyeur, trois paires de pattes sur le thorax et deux à cinq paires de fausses pattes sur l'abdomen.

La nymphe des lépidoptères, souvent entourée d'un cocon soyeux, est appelée chrysalide.

Parmi les lépidoptères parasites des fruitiers on trouve les carpocapses, les tordeuses, les noctuelles, les hyponomeutes, les mineuses, la zeuzère, le cossus gâte-bois…

 

M 106: porte-greffe clonal de pommier. Sa croissance est très faible en sol léger. Il est sensible à la pourriture du collet et à l'excès de calcaire. Il redoute la sécheresse.

 

Marcottage: méthode traditionnelle de multiplication des porte-greffes clonaux de fruitiers, des noisetiers et de certains arbustes. Action qui consiste à produire des marcottes pour propager végétativement une espèce. La marcotte reproduit fidèlement les caractéristiques de la plante.

 

Marcotte: partie d'un végétal susceptible d'être isolé après qu'elle ait différenciée tous les organes d'une plante (racines,tiges,feuilles), lui permettant de poursuivre un développement autonome. La technique de marcottage utilisée pour multiplier les porte-greffes clonaux de la pépinière est le marcottage par buttage.

 

Marcottière: lieu où l'on produit des marcottes.

 

Niche écologique: ensemble des facteurs constituant le milieu qui permet à une espèce de vivre dans un biotope, s'y nourrir, survivre, se reproduire et ainsi assurer le maintien de l'espèce dans le biotope

 

Orthoptère: ordre d'insectes dont les adultes possèdent deux paires d'ailes. Une paire d'ailes postérieures membraneuses et pliées en éventail est recouverte par une autre paire d'ailes supérieures assez rigides se superposant l'une à l'autre.

L'appareil buccal est de type broyeur.

Les larves ressemblent aux adultes.

Les adultes comme les larves possèdent souvent des membres postérieurs allongés et renflés permettant le saut.

Parmi les orthoptères parasites citons les criquets et la courtilière;

 

Pied mère: plante originelle d'une variété sur laquelle on prélève des fragments pour la multiplier et dont on est certain de l'état sanitaire et de l'authenticité.

 

Picnides: petites pustules noires sur les taches rouges orangées présentes sur la face supérieure des feuilles de poiriers attaqués par la rouille grillagée.

 

Plante adventice: plante indésirable dans une culture.

Synonyme: mauvaise herbe.

 

Pommier franc: porte-greffe issu de semis.

Exemples: Bittenfelder

 

Porte-greffe: végétal servant de support à la variété que l'on désire multiplier.

Le porte-greffe confère à l'arbre, la vigueur désirée, l'adaptation aux différents types de sols et la résistance vis-à-vis des agressions parasitaires. Il fournit l'appareil radiculaire et parfois une partie du tronc et des branches.

 

Porte-greffe clonal: porte greffe obtenu par multiplication végétative (marcottage).

Exemples: M 9 et M106 pour le pommier.

 

Rameau greffon: rameau toujours prélevé sur une branche jeune (rameau d'extrémité de l’année) bien droite de préférence et ne présentant aucune trace suspecte de maladie. Ce rameau est destiné à être greffé pour propager ou sauvegarder la variété.

 

Scion: pousse d'une année greffée.

Le scion est un jeune fruitier d'un an, point de départ de toute forme fruitière.

 

Sydo: sélection de cognassier d'Angers, porte-greffe des poiriers.

 

Tournière: espace réservé pour faire tourner la charrue au bout du sillon.

Au sein du Verger Conservatoire, la tournière est une bande enherbée de quatre mètres de large, vierge de toute plantation.

Historique du projet

Suite à la tempête du 26 décembre 1999, plus de 50% du patrimoine fruitier vosgien a été sinistré.

Devant l'attachement des Vosgiens à ce patrimoine, le Conseil Général des Vosges, lors de la réunion extraordinaire 'Spéciale Tempête' du 03 avril 2000, a mis en oeuvre une série de mesures exemplaires afin de reconstruire les vergers familiaux.

 

Les 5 mesures exemplaires.

 

1-Reconstitution des vergers familiaux, par la mise en place d'aides à la plantation et de journées de formation en direction des particuliers et des communes.

Il s'agit en fait de remobiliser les propriétaires de vergers familiaux, d'impliquer la population et de transmettre les usages et les savoirs.

 

2- Favoriser les Opérations Programmées d'Amélioration des Vergers (OPAV)

Plusieurs structures se sont engagées dans cette démarche

.Le syndicat intercommunal du Pays de la Vôge,

.la Communauté de communes de la Fave,

.la Communauté de Communes du Pays de Jeanne,

.la Communauté de Communes de Dompaire,

.la Communauté de Communes de la Vallée du Hure,

.la Communauté de Communes de Mirecourt,

.la Communauté de Communes de Neufchâteaux,

.la Communauté de Communes du Val de Galilée

.la commune de Domptail.

 

3- Mise en place de 2002 à 2006 d'un progamme de formations post-plantation en faveur des particuliers.

L'École d'Horticulture et de Paysage de Roville-aux-Chênes, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture des Vosges et de l'association départementale des Croqueurs de Pommes, a mis en place un programme de formation en arboriculture fruitières en faveur des particuliers.

Les thèmes abordés:

. la taille et l'entretien des jeunes vergers,

. la taille de restauration des vieux fruitiers,

. la taille des fruitiers de forme palissée,

. la taille et la culture des espèces à petits fruits,

. la taille et la culture de la vigne,

. le greffage de printemps,

. le greffage d'été,

. l'identification des variétés fruitières,

. la transformation des fruits.

 

4- La sauvegarde des espèces fruitières meurtries par la tempête.

Une collecte de rameaux greffons à été organisée au début de l'année 2000 au sein du département des Vosges, grâce au concours actif de la Chambre d'Agriculture, des membres de l'association des Croqueurs de Pommes, de quelques élus locaux et de l'École d'Horticulture et de Paysage de Roville-aux- Chênes.

Au total , des greffons de 240 variétés de pommes, de poires, de cerises, de prunes et de mirabelles, venant de 66 propriétaires ont ainsi été mis en jauge dans la pépinière de l'École de Roville-aux-Chênes en attendant d'être greffés au printemps 2001.

800 scions sont ainsi produits.

En automne 2002, 450 jeunes fruitiers ont été récupérés par leurs propriétaires et plantés dans les vergers vosgiens, en lieu et place pour certains, des ancêtres abattus par la catastrophe de décembre 1999.

Une grande partie du patrimoine fruitier vosgien a ainsi été sauvé!

 

5- Sauvegarde et pérennisation du patrimoine fruitier.

Création de 4 Vergers Conservatoires dans le département des Vosges.

ces vergers ont une vocation scientifique, pédagogique, culturelle, expérimentale et promotionnelle.

L'implantation des Vergers Conservatoires des Vosges, s'appuie sur le cahier des charges 'Constitution de Vergers Conservatoires dans le Département des Vosges', adopté par l'Assemblée Départementale du 19 février 2001.

Ces implantations découlent des études de faisabilité.

Le cahier des charges a été élaboré à partir des recommandations contenues dans le 'Cahier des charges pour la constitution des vergers et de la conservation des variétés locales ou anciennes d'espèces frutières', publié par l'Association Française pour la Conservation des Espèces Végétales (AFCEV).

Les études de faisabilité furent élaborées par l'École de Roville-aux-Chênes.

Les études d'implantation furent élaborée par l'École de Roville-aux-Chênes en collaboration avec le CAUE des Vosges.

 

Toutes ces actions connûrent un vif succès auprès des particuliers, démontrant ainsi, s'il en est, l'attachement des Vosgiens à la terre et aux vergers.

Ces derniers sont une composante incontournable du paysage et de l'économie rurale.

 

Le bilan de ces actions.

Plan d'actions verger Vosges.pdf (6,2 MB)