LES FRUITIERS PALISSÉS

     

Sous Charlemagne, on trouve trace dans les Capitulaires de quelques variétés fruitières (pommiers, poiriers, cerisiers ), les plus recommandables pour l’époque. Après l’époque confuse du Moyen âge, la Renaissance est réellement le début de l’arboriculture moderne avec la création de nombreuses variétés et des différents systèmes de conduite.

En 1600, Claude Molet introduit l’espalier.

L’abbé Legendre, curé d’Hénouville,est connu pour avoir été le premier à indiquer la manière de cultiver et de tailler les arbres fruitiers en espalier.

C’est lui également qui a mis en vogue la façon de greffer le poirier sur les cognassiers.

Jean –Baptiste de La Quintinie , jardinier de Louis XIV, développa et généralisa les techniques de greffage et de taille.Il est à l’origine de la conduite du pêcher en espalier.

 

 

LES POIRIERS DE FACADE EN LORRAINE

Les raisons de leur implantation (quelques pistes!).
-Assainissement des façades,
-signe extérieur d’une réussite sociale ( la poire était le fruit du roi!),
-planté suite à un mariage, une naissance…
 
     Poirier de façade à Fauconcourt (88700)
 
 
 
Les variétés plantées: Bergamotte Espéren, Beurré d’Aremberg, Beurré Clairgeau, Williams, Poire Cloche, Poire de Curé, Jeanne d’Arc.